1924 - Fondation Société Anonyme Automobiles Citroën 1924 - Les taxis parisiens Citroën 1924 - Les transports par autocars Citroën

1924 - La Citroën B10 tout acier

L'actualité française et mondiale de 1924

Le président de la République française est Gaston Doumergue (1924-1931).

Lénine meurt.

La Grande-Bretagne, l'Italie et la France reconnaissent l’URSS.

Louis de Broglie pose le principe de la mécanique ondulatoire.

La première autoroute du monde est inaugurée en Italie, entre Milan et Varese.

André Breton publie le «Premier manifeste du surréalisme».

Thomas Mann publie «La montagne magique».

Le Petit Illustré fait paraître la bande dessinée «Bibi Fricotin» de Louis Forton.

Gershwin compose «Rhapsody in Blue», Ravel «Le tzigane».

Cecil B. de Milles réalise «Les dix commandements».

Les Studios Disney sont créés à Hollywood.

Création de la Société Automobiles Citroën

L’usine de Saint-Ouen (banlieue parisienne) entre en activité lorsque Citroën adopte la première carrosserie «tout acier» pour la B12. Spécialisée dans l’emboutissage à froid de petites pièces en grande série, l’usine est équipée de 250 presses dont certaines d’une puissance de 1400 tonnes.

A la fin de l’année, l’usine des Epinettes, annexe de Saint-Ouen, est mise en service pour la fabrication et le traitement des ressorts.

André Citroën, convaincu de la vocation mondiale de l’automobile, pose les bases d’un réseau international de sociétés commerciales à Bruxelles, Amsterdam, Cologne, Milan, Genève et Copenhague.

17.000 voitures sont exportées en 1924.

André Citroën renouvelle le parc des taxis parisiens, et crée un réseau de transports rapides inter ville par autocars.

La Société Anonyme Automobiles Citroën au capital de 100 millions de francs, est créée pour la fabrication de véhicules automobiles.

Cadence de production : 300 voitures par jour. Production annuelle : 55.387 véhicules.

En 1924, la Citroën B10 inaugure le "tout acier Citroën"

B10 tout acier

Javel à I'heure du “tout-acier" 1924 - Une nouvelle conception de la fabrication des carrosseries débute à Javel. Au lieu de recouvrir de tôle une armature en bois, on fabrique directement la carrosserie en tôle d'acier. La “tout acier” était robuste, légère et offrait un maximum de confort. Grâce à elle, Citroën popularise la voiture fermée (en 1919, 80 % des voitures particulières étaient ouvertes ; en 1930, grâce à ce nouveau type de construction, 90 % d'entre elles étaient fermées) .

En octobre, Citroën présente avec la B 10, sur châssis et mécanique de B 2, avec la premières carrosserie tout-acier. Elle est constituée d’éléments emboutis à froid assemblés par soudure et offre une grande résistance en cas de choc. La conduite intérieure détrône le torpédo.

A partir de la B 10, toutes les Citroën seront des tout-acier.

Moteur 1452 cm}, 20 ch à 2 100 tr/mn, 9 CV. Boite 3 vitesses. 70 km/h, 8l/100 km.

D’octobre 1924 à décembre 1925, 17 259 exemplaires de B 10 seront fabriqués.

Côté jouet, la 5 CV «Citroënette » à pédales est destinée aux enfants.

RETOUR à 1923

ALLER à 1925

Date de dernière mise à jour : 09/10/2020