100 ans d'Automobiles Citroën

  • 1919 - La naissance de Citroën

    Dans un contexte d'après-guerre difficile André Citroën convertit son usine d'obus en usine automobile. La denture des engrenages à chevrons devient l’emblème de Citroën.
  • 1919 - 1921 La Citroën Type A

    La Type A, 10cv, est la première voiture française conduite à gauche "Prête à Rouler", facile à utiliser et produite en série à 30.000 exemplaires. André Citroën mis en place un programme de communication, de commercialisation et d'après-vente.
  • 1920 - Citroën augmente ses cadences

    André Citroën communique sur tous les fronts et la Type A participe aux concours de consommation. Elle remporte le Grand Prix du Mans en 1920.
  • 1921 - André Citroën crée les pièces de rechange

    André Citroën crée des stocks de pièces de rechange dans toute la France et se fait connaître à l’étranger où 3000 véhicules sont exportés en 1921. apparaissent les autochenilles équipées de propulseurs Citroën-Kégresse-Hinstin et du moteur de la B 2.
  • 1922 - André Citroën et Clément-Bayard

    1922 - André Citroën étend ses usines de production, renforce sa communication par le "skywriting", lance l'achat de ses voitures à crédit et prépare les croisières en autochenille.
  • 1923 - Création Citroën Car Limited

    1923 - Une année riche en événements pour Citroën, l'agrandissement des usines, du réseau commercial international, les catalogues de pièces de rechange, la croisière noire, les jouets...
  • 1924 - La Citroën B10 tout acier

    Citroën adopte la première carrosserie «tout acier» pour la B12. André Citroën pose les bases d’un réseau international de sociétés commerciales. Il renouvelle le parc des taxis parisiens, et crée un réseau de transports rapides inter ville par autocars. Il fonde la Société Anonyme Automobiles Citroën.
  • 1925 - Citroën sur la Tour Eiffel

    De 1925 à 1934, Citroën écrit son nom sur la Tour Eiffel. Fernand Jacopozzi installe des lettres lumineuses de 30 m de haut. Après le succès de la traversée du Sahara en 1923 en autochenilles, Haardt-Audouin Dubreuil, effectuent la Croisière Noire, un voyage d‘étude au service de la science.
  • 1926 - Citroën et la méthode Taylor

    Pour répondre à l’augmentation constante des cadences de production, Citroën spécialise chacune de ses usines selon les méthodes Taylor. Aménagement d’une usine entière en service d’Etudes techniques et de Contrôle, avec laboratoire de recherche.
  • 1927 - Visites publiques des usines Citroën

    A l’occasion du Salon de l’Auto, André Citroën organise avec grand succès des visites publiques de ses usines. Il invite Charles Lindbergh qui vient de traverser l'Atlantique sur le Spirit of St Louis et déclare avoir été guidé par La Tour Eiffel illuminée "Citroën".
  • 1928 - Citroën, 30.000 ouvriers et 1000 voitures/jour

    Les usines Citroën emploient 30.000 ouvriers qui produisent 1000 voitures par jour. Citroën possède 14 succursales en France et en Afrique du Nord, un réseau de 5000 agents en France, 10 sociétés et 4 usines a l’étranger. Ses ventes à l’étranger représentent 45% des exportations automobiles françaises.
  • 1929 - Premier camion rapide français, Citroën C 6-1

    A New York, le «jeudi noir» de Wall Street, marque le début d’une grave crise économique mondiale et des difficultés pour Citroën.
  • 1930 - Moteur Citroën C4 F suspendu

    Citroën installe une fonderie aux forges de Clichy. Au Salon de Paris, Citroën présente la C 4F. Son moteur 1628 cm3 est fixé sur quatre supports de caoutchouc d'inspiration Chrysler, prémisse du "Moteur Flottant" et des silent blocs.
  • 1931 - Création Sté Anonyme des Transports Citroën

    Construction, à l’usine de Levallois, du premier autobus Citroën Type C6 série G1, carrosserie tout acier, 22 places assises à moteur 6 cylindres. Création de la Société Anonyme des Transports Citroën.
  • 1932 - La Croisière Jaune Citroën

    D’avril 1931 à février 1932, c'est la Croisière Jaune. Les Rosalie remplacent les C4 et C6. SICAL, Million-Guiet et Manessius habillent les châssis Citroën, mais depuis le crack de 1929, la production annuelle ne cesse de baisser.
  • 1933 - André Citroën démolit et reconstruit Javel

    La crise économique mondiale touche durement la production baisse. Mais André Citroën songe à une cadence de mille voitures par jour et au lancement de son modèle à traction avant qu'étudie le Bureau d’Etudes. Il fait démolir l’usine du quai de Javel pour la reconstruire entièrement en cinq mois.
  • 1934 - Citroën passe sous contrôle Michelin

    La sortie de la Traction avant n’empêche pas les difficultés financières graves de Citroën qui ne peut plus faire face à ses échéances. A la demande du Gouvernement, la société Michelin en prend le contrôle.
  • 1935 - André Citroën meurt le 3 juillet 1935

    André Citroën, gravement malade, meurt le 3juillet. Charles Rocherand écrit son livre sur sa collaboration avec André Citroën.
  • 1936 - Le premier Citroën Diesel utilitaire

    Au Salon de Paris, Citroën présente des utilitaires légers en version diesel. Lancement du projet 2CV. Succès de la Traction Avant.
  • 1937 - La Traction Avant commerciale

    Au Salon de Paris, présentation de la commerciale 11 CV et application du moteur diesel aux camions.
  • 1938 - La Citroën Traction 15

    Au Salon de Paris, présentation de la 15-Six, Traction avant, moteur 6 cylindres, la "Reine de la Route".
  • 1939 - Fourgons Citroën révolutionnaires TUB et TUC

    Commercialisation du TUB (Transport Utilitaire série B), de conception très moderne: cabine avancée, porte de chargement latérale coulissante. Traction avant, plancher de chargement plat. Il est le prélude au véhicule H, sorti après la guerre.
  • 1940 1945 - Le Citroën Type 45 G à gazogène

    Bombardement de l’usine du quai de Javel. Pour pallier la pénurie d‘essence, on applique aux véhicules industriels le système au gazogène.
  • 1946 - Reprise production Citroën

    La production Citroën reprend lentement et, de 1600 véhicules en 1945, passe à 12 660 en 1946.
  • 1947 - Redéveloppement international Citroën

    Création à Buenos Aires de la société commerciale Sivara et à Stockholm de la filiale commerciale Automobiles Citroën Aktiebolag.
  • 1948 - Les Citroën 2CV et le Type H

    En juin 1948, Citroën lance le H, véhicule utilitaire de 1200 kg de charge utile et en octobre au Salon de Paris, la 2 CV étonne par son aspect insolite.
  • 1949 - La Citroën 2CV

    A l’ouverture du Salon de Paris 1948, quand Pierre Boulanger dévoile lentement la Citroën 2 CV devant le Président de Ia République, Vincent Auriol, elle stupéfie par son aspect insolite.
  • 1950 1951 - La Citroën 2CV Fourgonnette

    Au Salon de Paris 1951, présentation de la fourgonnette 2 CV. L’afflux des commandes de 2CV fait grimper les délais de livraison jusqu’à six ans!
  • 1952 - La Citroën Traction à malle bombée

    En juin 1952, les Citroën Traction avant reçoivent une malle arrière en relief qui double le volume du coffre, la malle bombée.
  • 1953 - Le Citroën type 55

    Citroën commence à décentraliser ses unités de production en dehors de la région parisienne, entrée en activité de l’usine de Rennes-la Barre Thomas (Bretagne). Accord entre Citroën et Panhard pour la fusion partielle des deux réseaux commerciaux.
  • 1954 - La Citroën Traction 15 Oléopneumatique

    La 15-Six est équipée, à l‘arrière, de la suspension hydropneumatique à hauteur constante, révolution technique mise au point par le Bureau d’études Citroën. L‘hydropneumatique combine l’action d’un gaz et d'un liquide et procure un confort et une tenue de route inégalés.
  • 1955 - La Citroën DS, une nouvelle ère automobile

    La DS 19. Traction avant, un événement qui ouvre une ère nouvelle dans l’histoire de l’automobile. Voiture révolutionnaire non seulement par sa ligne aérodynamique mais aussi par les techniques nouvelles employées.
  • 1956 - Premier camion Citroën 4 roues motrices

    Commercialisation du premier camion Citroën à 4 roues motrices, le 46 CDU. Moteur 6cylindres diesel, 5181 cm}, 95ch. Charge utile 5 000 kg, poids total en charge 9300kg.
  • 1957 - La Citroën ID19

    En mai, commercialisation de l’ID 19 dont un prototype à capot plombé avait été présenté au Salon de Paris 1956.
  • 1958 - La Citroën 2CV Sahara

    La 2 CV Sahara quatre roues motrices, possède deux moteurs 425 cm3, 100 km/h sur route. Les étonnantes qualités de tout-terrain de la 2 CV 4×4 ont été étudiées pour les recherches pétrolières et minières dans les régions désertiques. Elle franchit, à pleine charge, des pentes de plus de 40% dans le sable .
  • 1959 - Victoire au Monte-Carlo d'une ID19

    Une ID 19 conduite par l’équipage Coltelloni-Alexandre-Desrosiers remporte le Rallye de Monte Carlo.
  • 1960 - Citroën DS19 Cabriolet Chapron

    Au Salon de Paris, présentation du cabriolet DS 19, carrossée par Chapron. 76 combinaisons de teintes sont proposées, 13 couleurs de carrosserie, 11 couleurs de sièges et garnitures en cuir.
  • 1961 - La Citroën AMI 6

    L’Ami 6 complète la gamme Citroën. Carrosserie aux lignes accentuées et à la baie arrière inversée. L'usine de Rennes-la Janais (Bretagne), entre en activité pour la fabrication de l’Ami 6.
  • 1962 - Citroën s'internationalise

    Création à Montréal (Canada) de la société commerciale Citroën Canada Limited. Création à Vienne (Autriche) de la filiale commerciale Citroën Osterreich G.m.b.H.
  • 1963 - La Citroën 2CV AZA

    En février, la 2 CV AZA est dotée d’un moteur plus puissant. Création du service Compétitions dirigé par René Cotton.
  • 1964 - La Citroën AMI 6 Break

    Présentation au Salon de Paris du break Ami 6. Dérivé de la berline dont il conserve les caractéristiques techniques, il offre un registre de possibilités plus étendu et affirme le caractère utilitaire de l’Ami.
  • 1965 - La Citroën DS21 moteur à 5 paliers

    En septembre 1965, la Citroën DS 21 est dotée d’un nouveau moteur à vilebrequin à 5 paliers. En décembre, commercialisation de deux nouvelles séries de camions, les 350 et 600 "Belphegor".
  • 1966 - Citroën - Le LHM remplace le LHS2

    Une huile minérale spéciale, le LHM, remplace le LHS2 dans le circuit hydraulique de tous les modèles ID et DS. Ses qualités confèrent une longévité exceptionnelle aux pièces et organes du circuit.
  • 1967 - La Citroën DS avec phares directionnels

    En septembre 1967, Citroën lance une nouvelle carrosserie pour tous les modèles DS et ID: avant redessiné (ailes, capot, pare-chocs, carénage inférieur) intégrant un système optique de quatre phares, dont deux pivotent en fonction des mouvements de la direction.
  • 1968 - La Citroën Dyane

    Au salon 1967, la Dyane s’intercalait entre la 2 CV et l’Ami 6.
  • 1969 - La Citroën AMI 8

    En mars 1969, la Citroën Ami 8 remplace l’Ami 6. Sa carrosserie redessinée, simplifiée, plus fine, offre une meilleure visibilité.
  • 1970 - La Citroën SM

    La Citroën SM, présentée au Salon de Genève 1970, est un des modèles les plus prestigieux de l’histoire de l'automobile. Fruit de la collaboration de Citroën et de Maserati, cette traction avant introduisit une nouvelle notion du « Grand Tourisme»
  • 1970 - La Citroën GS

    Véhicule de grande diffusion, la GS se situe dans la gamme Citroën entre l’Ami 8 et la DS Spécial, sur un segment de marché particulièrement prisé de la clientèle.
  • 1971- Rallye du Maroc, première victoire de la SM

    Au Rallye du Maroc, première sortie en compétition de la SM, première victoire: Deschaseaux-Plassard. Citroën propose Paris-Persépolis-Paris.
  • La SM au Rallye du Maroc 1971

    Pour sa première sortie, la Citroën SM gagne sa première victoire au Rallye du Maroc 1971.
  • 1972 - Citroën invente le 2 CV Cross

    En juillet 1972, les Relations Publiques Citroën inventent une nouvelle forme de compétition: le 2 CV Cross, dont la première épreuve a lieu près d’Argenton-sur-Creuse.
  • 1973 - La Citroën GS Birotor

    La GS Birotor se distingue de la GS classique par l’impression de conduite tout à fait nouvelle (silence de fonctionnement du moteur, rapidité à monter en régime). De septembre 1973 à mars 1975, 847 exemplaires de la GS Birotor seront fabriqués.
  • 1974 - La Citroën CX

    Moins révolutionnaire que la DS qu`elle remplace, la CX est la synthèse des recherches techniques de Citroën.
  • 1975 - La fonderie Citroën de Charleville-Mézières

    Entrée en activité, à Charleville-Mézières (Ardennes) d’une fonderie. Gérée par ordinateur, elle est l`une des fonderies les plus modernes d`Europe. Parallèlement à l`usine de Charleville, la fonderie de Clichy devient un centre d’expérimentation de nouvelles techniques, tels les moulages robotisés ou le loast foam.
  • 1976 - La Citroën LN

    Présentée au Salon de Paris, la LN fut dotée à la fois de la plus petite carrosserie et du plus petit moteur à partir d’éléments existant chez Citroën ct chez Peugeot.
  • 1978 - La Citroën VISA

    Constitution à Metz (Lorraine) de la SMAE (Société Mécanique Automobile de l’Est), filiale commune de Citroën et Peugeot. La SMAE, ensemble industriel regroupant les deux usines de Metz-Bomy (boîtes de vitesses) et Trémery (moteurs).
  • 1979 - La Citroën Méhari 4x4

    L’usine PSA de Trémery (Lorraine) pour l’usinage et le montage de moteurs haut de gamme, essence et diesel entre en activité. Elle reprend les fabrications de l'usine de Gutemberg (Paris) qui ferme ses portes. En mai 1979 sort la Méhari 4 × 4.
  • 1981- Le Citroën C25

    En mai 1981, lancement du nouveau C 25, véhicule utilitaire fabriqué et commercialisé en commun par Citroën, Peugeot et Fiat.
  • 1990 Citroën signe une joint-venture avec le chinois S.A.W.

    Automobiles Citroën signe, une joint-venture avec le chinois S.A.W. (Second Automobile Works) dans l'objectif de fabriquer et commercialiser la Citroën ZX.
  • 1989 Lancement de la Citroën XM

    Lancement de la Citroën XM, dotée d’une suspension électronique et hydraulique: la suspension hydractive.
  • 1982 - La Citroën BX

    Au Salon de Paris 182, présentation de la BX. Véritable succès sans problème après-vente dès son lancement.
  • 1984 - Citroën à Craiova en Roumanie, l'usine Oltcit

    Entrée en activité à Craiova (Roumanie) de l’usine Oltcit, aboutissement de l'accord de coopération franco-roumain de 1976. C'est un complexe industriel moderne, d’une capacité de production de 130 000 véhicules/an.
  • 1983- L'atelier automatisé flexible Citroën Meudon

    Entrée en activité, dans l`usine de Meudon, d’un atelier automatisé flexible. Innovation en matière d`automatismes et de techniques avancées. Entièrement géré par ordinateur, l`atelier assure 24/24h, sans intervention manuelle, l`usinage et le contrôle de pièces prototypes en petites et moyennes séries.
  • 1985 - La Citroën VISA GTi

    Citroën met en place une gamme de voitures de sport, la VISA GTi, la BX Sport et la BX 4TC.
  • 1986 - La Citroën AX

    1986 est une année clef dans le redressement de Citroën qui renoue avec l'équilibre.
  • 1987 - Citroën fait des bénéfices

    En 1987, Citroën triple ses bénéfices par rapport à 1986. Citroën possède des outils industriels, informatiques et de ressources humaines de pointe. Les gammes AX, BX et CX s'enrichissent de leurs plus beaux modèles à collectionner aujourd'hui.
  • 1988 - Citroën consolide ses bénéfices

    En 1988 Citroën consolide ses bénéfices. L'AX Sport groupe A joue les tout premiers rôles dans la classe des moins de 1300 cm3.
  • 1980 - La Citroën 2CV Charleston

    A la fois chic et décalée, la 2 CV 6 Charleston incarne le plus haut degré de finition et de puissance que l’on ait vu sur la 2 CV.
  • 1991 - La Citroën ZX Rallye Raid

    Le 17 janvier, la Citroën ZX Rallye Raid, pilotée par Ari Vatanen, remporte le 13ème Paris-Tripoli-Dakar (9 186 km).