La bibliothèque Citroën 2015

Le patrimoine Citroën par Citroën HERITAGE

Itinéraire d’un DRH gâté de Jean-Luc Vergne DRH PSA

Un manager dans la France des trente glorieuses de Claude-Alain Sarre

Le salaire de la vie par Ghislaine Tormos et Francine Raymond

Avant de disparaitre, Chronique de PSA-Aulnay de Sylvain Pattieu

Usines de guerre - Centre d’archives de Terre Blanche du groupe PSA Peugeot –Citroën de Fabien Lehouelleur

LA TRACTION AVANT, L’UNIVERSELLE ! par Franck COSTE

Les filles de Forest de Vincent Beyaert

Epaves 2CV d'Étienne Musslin

Incroyable 2CV d'Etienne Musslin et Daniel Benharrosh

Les années 2CV par l’Auto-Journal

Raid Afrique 73 de Pierre Lacasta

Restaurez votre 2CV de Lindsay Porter

Les 2 chevaux font du ski ! Une BD de Rudy et Achdé

2CV pour une égérie (bande dessinée Tome 3) par Olivier Marin

Les années DS par l'Auto-Journal

DS monumentale de Thibaut Amant

DS, toujours d’avant-garde de Citroën Héritage

La Citroën DS de mon père (1968 - 1976) de Dominique Pagneux

Citroën DS in Miniature de Marc Hermans

La croisière noire d'Ariane Audouin-Dubreuil

Le mystère de la Croisière jaune de Pierre Mazet

Les Déesses de la route (bande dessinée Tome 2) par Olivier Marin & Emilio Van der Zuden & Métapat

 

Livres Citroën parus en 2014

Livres Citroën parus en 2016

Le patrimoine Citroën

Edité par la Direction Marketing, Communication et Sport Citroën

Publié initialement en juin 2010, cet ouvrage dédié au Patrimoine Citroën, bénéficie en 2015 d’une seconde édition justifiée par la nouvelle dénomination « Citroën Héritage » et la création en juin 2014 de la marque DS.

 Augmenté d’une dizaine de pages et agrémenté de nouvelles photos, ce livre retrace la production de l’usine depuis la Type A de 1919 jusqu’aux C6 Lignage et C-Crosser.

Les principales innovations technologiques sont rappelées avec la présentation de chaque voiture : carrosserie tout acier, moteur flottant, traction avant, freins hydrauliques etc. ce livre rappelle également les solutions Citroën imaginées il y a plus de 40 ans pour fluidifier la circulation dans les grandes villes, avec ses véhicules urbains, motorisés avec le flat-twin de la 2CV.

Cette édition 2015, présente les acquisitions ou restaurations réalisées de 2010 à 2015. Ainsi l’autocar U23, carrossé en 1947 dans les Ateliers Besset d’Annonay (Ardèche) découvert en Corse en 2006 à l’état d’épave et enfin sorti d’une courageuse restauration est magnifiquement mis en valeur. Il semble attendre un chauffeur pour son prochain service.

Nous découvrons avec émotion (page 18) la reconstitution du bureau d’André Citroën (sauvé par Raymond Ravenel, ancien directeur d’Automobiles Citroën) avec ses boiseries authentiques démontées avant la destruction de l’usine. « Citroën Héritage rend ainsi hommage au fondateur de la marque, en recréant le lieu symbolique des décisions du Patron. »

Magnifiquement illustré avec un texte en français et anglais, cet ouvrage donne un (petit) aperçu de la plus importante collection mondiale de véhicules Citroën. Souvenir incontournable d’une visite du site d’Aulnay sous-Bois, nous regrettons cependant de ne pas y trouver en introduction, la genèse de l'aventure dévoilée dans le Citroscopie n°23 sous le titre « l’Histoire du Patrimoine ».

Itinéraire d’un DRH gâté

Un livre écrit par Jean-Luc Vergne DRH PSA aux Editions Eyrolles,

Itinéraire d’un DRH gâté, « dans les ressources humaines, c'est l'homme qu'il faut voir, dans toute sa richesse et sa complexité... »

212 pages, format 13,5 x 21,5 cm, Paru 29 septembre 2013.

Itine raire d un drh ga te

Un manager dans la France des trente glorieuses

06 un manager dans la france des trente glorieuses 1

Un livre écrit par Mr Claude-Alain Sarre aux Editions L’Harmantan,

Le plaisir d’être utile. Entré comme agent technique chez Citroën, il en est devenu le PDG,

Dans ce passionnant récit, Claude-Alain Sarre nous raconte son parcours qui la mené de l’Université de Lille à Paris où il a fait Sciences-Po, après une parenthèse  de quelques mois avec les Compagnons de la Musique.

Entré comme agent technique chez Citroën, il en est devenu  le PDG, avant de présider aux autres grands groupes  industriels : La Lainière de Roubaix et Nobel-Bozel, puis d’assurer la direction générale des affaires économiques du Patrona français.

Il a pu ainsi travailler de près avec les figures représentatives de cette époque : François Michelin, Jean Panhard, Paul Berliet, Jean Prouvost, Marcel Boussac, Pierre Cardin, Yvon Gattaz.

Connu comme l’un des managers des trente glorieuses, désigné « homme de l’année » par L’Expansion , il a participé activement aux grands moments de l’industrie française.

Aujourd’hui, docteur en histoire et doctorant en philosophie, il a pris le recul nécessaire pour décrire la dynamique économique et politique de notre  pays et de ses entreprises, nous livrer son témoignage sur cette belle aventure humaine et ses réflexions face à la crise qui frappe la Franceet le monde de 2015.

Claude-Alain Sarre a publié plusieurs ouvrages historiques, dont trois ont reçu un prix litteraire; il a été président des Amis de Lourmarin, administrateur de la Fondation de Lourmarin et membre titulaire de l 'Académie d'Aix-en-Provence.

270 pages, format 15,5 x 24 cm.

Le salaire de la vie

Ecrit par  Ghislaine Tormos, avec Francine Raymond aux Editions Don Quichotte,

Le 12 juillet 2012, Philippe Varin, président du directoire de PSA, premier constructeur automobile français, annonçait la fermeture du site d’Aulnay. Ainsi donc, après leur avoir promis que le site resterait ouvert et que la priorité était de préserver leurs emplois, les ouvriers d’Aulnay sont priés d’aller voir ailleurs. Une entreprise qui ferme, c’est presque une banalité en ce temps là : dans le cas de PSA-Aulnay, ce sont 3 000 emplois supprimés, 3 000 vies bousculées, et quelques images au journal de 20 heures, vite chassées par une nouvelle actualité. Un emploi industriel, c’est comme un arbre après la tempête, vite déraciné mais plus difficile à faire repousser. Certains ouvriers d’Aulnay seront reclassés dans le groupe, d’autres devront partir à la recherche d’un (improbable) nouveau CDI. Ghislaine Tormos, elle, a décidé de se battre avec courage. Avant ce jour de juillet, Gigi n’avait encore jamais fait grève. Depuis, elle est devenue l’un des symboles de la lutte des ouvriers de PSA. La crise grandissant, les voitures se vendent moins, les profits de PSA ne sont plus ce qu’ils étaient, et supprimer des emplois devient la seule réponse à la crise. « On me dit que je coûte trop cher, mais pour moi depuis des années, c’est la vie qui est trop chère. » Gigi n’accepte pas que son travail, sa seule richesse, soit devenu le mal-aimé de notre économie, que l’on parle de son coût comme d’une charge pesante et jamais de sa valeur fondamentale. Elle n’accepte pas davantage que les socialistes n’aient pas tenu les promesses faites aux ouvriers d’Aulnay lors de la campagne présidentielle. Elle ne se résout pas à cette fatalité de laisser sans broncher fermer nos usines les unes après les autres.

Le salaire de la vie

Derrière le témoignage de cette quinquagénaire parlant juste, il y a la parole de tous ces ouvriers, hommes et femmes, liés chaque jour par une chaîne de travail, dans l’effort, la contrainte, parfois la douleur. Autrefois certains d’appartenir à une organisation humaine qu’ils pensaient solide, ils se sentent aujourd’hui trahis. Face aux implacables logiques économiques et financières, le point de vue de la petite ouvrière d’Aulnay ne pèse pas bien lourd, or il mérite qu’on l’écoute.

200 pages, format 14 x 20,5 cm. 

Avant de disparaitre 1

Avant de disparaitre, Chronique de PSA-Aulnay écrite par Sylvain Pattieu après avoir côtoyé les ouvriers pendant des mois, Editions Plein Jour,342 pages, paru le 17 octobre 2013, format 14 x 20,5 cm. 

Usines de guerre  est un ouvrage rédigé par un collectif d’historiens dirigé par Laurens d’Albis : La mobilisation d’août 1914 ralentit la production industrielle. Après quelques mois de conflit, la production de biens pour les armées et leur approvisionnement devient une priorité. Pierre Lamard, Jean-Louis Loubet, Paul Smith, Guillaume Kozubski, Fabien Lehouelleur et Emmanuel Piat, avec la participation de Monique Dupont-Sagorin et Etienne de Valance. Publié à l’initiative du Centre d’archives de Terre Blanche du groupe PSA Peugeot –Citroën par ETAI, 208 pages, 200 photos, format 24,5 x 29,5 cm.

Voici un extrait par "La Gazette" des Archives"

 

 

 

 

Usines de guerre

LA TRACTION AVANT, L’UNIVERSELLE !

Un livre écrit  par Franck COSTE chez Idées Plus Editions,

La Citroën Traction Avant est une automobile produite par le constructeur français André Citroën de 1934 à 1957.

La technique de la traction avant, utilisée par Cord aux États-Unis puis Adler ou DKW en Allemagne, est rapidement associée en France à la Citroën, ce qui lui vaut son surnom de « traction ».

La vraie nouveauté de la traction, sans cesse améliorée par André Lefèbvre, est en fait d'associer les solutions les plus modernes de l'époque avec, en plus de son mode de transmission, une structure monocoque, des freins hydrauliques et une suspension à roues indépendantes.

2015 la traction l universelle

Son histoire est liée dans la mémoire collective à l'occupation. Voiture de la gestapo et icône de la résistance, sa facilité à être volée et ses qualités routières exceptionnelles pour son époque en font par ailleurs le véhicule préféré des gangsters.

Retrouvez la mythique Traction Avant sous les traits de crayons de ces auteurs passionnés pour le bonheur de tous les nostalgiques !

 

Les filles de Forest, les informations dévoilées dans ce livre ont été recueillies par l’Auteur Vincent Beyaert, sur la base de documents originaux, de rencontres avec ceux qui ont assemblé les Citroën bicylindres à Forest et par l’analyse détaillée de photos d’époque ou de véhicules.

Edité à compte d’auteur, 360 pages 880 photos, format 22 x 24 

 

Epaves 2cv

Epaves 2CV,

un livre photo qui regroupe des images d’Étienne Musslin. On y découvre des 2 CV abandonnées, oubliées dans divers lieux insolites. Dix ans de recherche et de découvertes improbables...

Edité par 2CV Médias, 96 pages, 110 photos, format 22,5 x 15 cm. 

Incroyable 2CV

L’histoire d’une voiture de légende, de la conception du projet à sa
présentation officielle, Auteur Etienne Musslin et Daniel Benharrosh,

Editions Larousse, 192 pages, 470 photos, format 24 x 29 cm. 

Les filles de forestIncroyable 2cv

Les années 2CV

Les anne es 2cv

Ouvrage réalisé par l’Auto-Journal  aux Editions Solar,  Collection Vintage Mania

La folle histoire d’un modèle mythique.

Les Editions Solar nous présentent, sous forme de livre et sans les publicités, l'Hors-Séries que l’Auto-Journal avait publié en 2013 sur la 2CV.

Reprenant partiellement les bans d’essais, réalisés à l’époque par André Costa, Rédacteur en Chef de l’AJ, cet ouvrage est enrichi des essais routiers de Thierry Emptas, journaliste automobile, réalisés récemment avec les mêmes voitures aujourd’hui pièces de musée.

Tandis qu’André Costa estimait que la 2CV avait  « une esthétique de 1925 » et que « de l’avis unanime elle est laide et choque l’œil sous tous ses angles » Thierry Emptas « loue la folle audace d’un constructeur qui a conçu une voiture incroyablement complexe pour un usage d’une simplicité élémentaire. »

Est-ce l’éternel dilemme entre les anciens et les modernes ? Nous vous laissons le plaisir de juger vous-mêmes.

128 pages,180 photos (de 2CV et de DS), format 22,5 x 29 cm. 

 

 

 

Raid Afrique 73

La 2CV du bonheur par Pierre Lacasta, Préface de Marlène Wolgensinger, à Compte d’auteur,

Après avoir organisé les mythiques « Paris Kaboul Paris» en 1970 et le « Persépolis » en 1971, Jacques Wolgensinger, l’infatigable directeur des Relations Publiques Citroën se lance dans l’aventure du Raid Afrique 1973. « Wolgen » tient à l’esprit raid qu’il définit par « une incursion rapide en territoire inconnu. » Après une mission de reconnaissance en Afrique de l’Ouest dirigée par Daniel Moulin, l’itinéraire retenu est un Abidjan-Tunis avec la traversée de la zone la plus dangereuse du Sahara, le Ténéré. Henri Lhote, pour l’avoir exploré, le décrivait ainsi « le Ténéré est certainement la région la moins bien connue du Sahara. Son haut degré d’aridité et son immense superficie en ont éloigné toute vie humaine depuis bien des siècles. »

L’expédition composée de 50 2CV Dyane et fourgonnettes AK, répartie en 5 groupes, encadrée par une solide équipe de techniciens Citroën et de camions Berliet, s’élance le 29 octobre de la capitale de la Côte d’Ivoire vers le nord en direction de Korhogo. Après 2,5km, une tige de suspension casse sur une camionnette. Jean-Paul Cardinal, responsable technique du raid qui partage la 2CV de Wolgen bougonne « ça commence bien. » Jacques Wolgensinger note « chaque fois que nous apercevions au loin un groupe de 2CV arrêtées, je voyais le visage de Cardinal s’allonger » et lorsqu’une 2CV franchit à 80km/h une voie de chemin de fer avec comme bilan le train avant éclaté, Jean-Paul s’exclame « Dingues ! Mais ils sont dingues »

Avant de quitter la Cote d’Ivoire, la caravane fait une halte aux chutes de la Kamoé au pied des falaises de Banfora tandis que plusieurs équipages vont s’aventurer sur la « mare aux hippos » de Sabou prendre quelques photos. La Haute-Volta oblige les deuchistes à une conduite prudente. Non seulement la piste n’est qu’une succession de tôles ondulées, mais par endroits, une marche de rochers barre la route sur 30cm de haut.

A l’entrée du Niger, un des pays les plus chauds du monde, il fait 40° dans les voitures. Une halte à Niamey s’avère nécessaire afin de reposer les équipages et réviser les mécaniques. Une visite au Musée National situé en périphérie de la capitale s’impose. Il regroupe un zoo, un village artisanal ainsi qu’un jardin public.

Le Raid Afrique se rapproche maintenant du Sahara et tout le monde peut évaluer les difficiles conditions de vie qui y règnent. La sécheresse ! Son ampleur et sa durée sont sans précédent. « Le désastre touche les six pays de Sahel…la piste est jalonnée de carcasses de bêtes mortes de faim et de soif… » « La mort lente a commencé en hiver 1968  « l’année du grand vent chaud » disent les nomades…la sécheresse hâtant la disparition du tapis végétal. »

A Tahoua, dans l’est du Niger, la 2CV cassée en deux de l’équipage 59 Fruchard et Brisou est remorquée jusqu’à l’étape du soir et réparée dans la nuit. Le lendemain à Agadez, Marie-Christine et Daniel l’équipage 43 décident de se marier selon la coutume targuie. Tandis que Malcy, une rédactrice, prend des notes, un petit garçon lui demande : « Madame, pourquoi t’écrit ? Tu fais punition ? »

Lorsque le raid aborde le Ténéré, Wolgen renouvelle les consignes de prudence et rappelle le décret présidentiel réglementant la circulation « toute personne arrêtée dans le  désert est considérée comme en danger de mort et c’est une obligation légale que de lui porter secours. » La caravane est accueillie par une tempête de sable « une fin du monde en ralenti » toutes les voitures s’ensablent. « Cette fois, c’est vraiment le désert. Vaste, ouvert. Plus un arbre, plus une touffe d’herbe. Plus de piste, plus de repères. » Bien que chaque groupe de 2CV bénéficie d’un guide local, cela n’empêche pas le groupe Sable de s’égarer et de ne devoir son salut qu’à la surveillance aérienne.

L’entrée dans l’oasis de Djanet est un grand soulagement  « tout ce qui fut racorni, aveuglé, tari, épuisé, meurtri par la piste sèche et brulante, est enfin apaisé et baigné de douceur…sous la porcelaine bleue du ciel, le vert de 40 000 palmiers qui s’étend sur 5km le long de l’oued Edjariou. »

Après une journée de repos à Tamanrasset tous les équipages se lancent à l’assaut de l’Assekrem pour visiter l’ermitage du père Charles de Foucauld d’où, « la vue est plus belle qu’on peut le dire ou l’imaginer. »

Les rencontres sont toujours instructives et étonnantes, à Idèles, un instituteur français, marié à une femme touareg roule en 2CV, « la seule voiture possible ici.» Après les oasis d’In Salah, El Golea et Ouargla, la caravane abandonne avec nostalgie les grandes étendues du Sahara. C’est en Tunisie que le Raid Afrique effectue ses dernières visites avec les palmeraies de Nefta et Tozeur. A Tunis, le président du Conseil Municipal donne en l’honneur du raid une grandiose réception dans les jardins du palais de Bey Hussein. Le lendemain tous les équipages embarquent sur le ferry  «  l’Avenir » pour rejoindre la France. Après une dernière allocution de Wolgen au Palais des Congrès de Marseille en présence de Raymond Ravenel, Président Directeur Général des Automobiles Citroën, tous les équipages regagnent leur domicile.

Aujourd’hui encore, ils peuvent se remémorer ces inoubliables journées africaines grâce à l’association Mémoire des trois Raids créée et animée par Pierre Lacasta.

144 pages, 130 photos,                  11 aquarelles, format 27 x 22 cm.

Restaurez votre 2CV

Ecrit par Lidsay Porter aux Editions ETAI,

Restaurez-réparez votre Citroën 2 CV est un guide complet qui traite de tous les aspects de la restauration des 2 CV, de 1949 à 1990, ainsi que des Dyane et des fourgonnettes.

Toutes les étapes pour une restauration réussie sont ici abordées : carrosserie, moteur et boîte de vitesses, suspensions et direction, freins, équipement électrique, châssis, intérieur et toit ouvrant, peinture et maintenance, outillage, sécurité, spécificités et identification.

Ce guide essentiel à tous les propriétaires de 2 CV vous accompagnera dans votre restauration grâce à des descriptions détaillées et plus de 1 500 illustrations.

Sans oublier tous les trucs et astuces pour entretenir votre 2 CV et de nombreux conseils utiles sur l'achat du véhicule et les points importants à vérifier au moment de l'acquisition.

Les 2 chevaux font du ski !

Le tome 9 de la bande dessiné "Les damnés de la route" par Rudy et Achdé chez Bamboo Édition,

Un mari follement amoureux de sa femme, et tout autant de sa 2CV, se plie en quatre pour les combler toutes deux de ses meilleures intentions, à la maison, sur la route et même à la montagne ! Avalanche de gags.

Après avoir traversé le village avec sa deuche en mode slalom, Philémon Lerbag propose à madame, sa bichette, de partir aux sports d’hiver… avec Titine. À cette idée, madame Lerbag objecte les 80km/h de vitesse de pointe et le chauffage aussi efficace qu’un sèche-cheveux. Ce à quoi monsieur rétorque que dans les années 60, les gens partaient au ski… Pas ceux qui avaient une deuche, de l’avis de madame qui veut un véhicule dûment équipé pour affronter les rudesses des sommets. Qu’à cela ne tienne : c’est bon, elle aura ce qu’elle veut, abdique finalement monsieur Lerbag. Et il lui présente la deuch montée sur chenilles !
Enfin au sommet des pistes, le couple Lerbag s’apprête à s’élancer dans la pente. Monsieur semble nettement moins à l’aise que madame, ravie de pouvoir se dépenser après les kilomètres passés immobile dans la voiture. Alors qu’elle dévale tout schuss, un snowboarder lui coupe nonchalamment la piste. Bilan : double fracture des malléoles et deux mois d’immobilisation ! Ouf, c’était un cauchemar ! Elle le raconte à son mari qui lui explique que c’est sa psyché qui travaille, rien de plus normal. Au petit matin, prêts à partir, ils s’approchent de la deuche et zwiiiip… madame fait une belle figure aérienne avant d’embrasser le trottoir. Bilan : double facture de la malléole. Mais non, c’est encore un cauchemar ! Madame se réveille dans un cri qui réveille à son tour Philémon. Celui-ci lui explique que le cauchemar est inversement proportionnel à ce que sera la journée qui arrive, c’est à dire un rêve !

Pourtant, à l’heure du départ, quand il annonce les quatorze heures de trajet prévues par le GPS, le cauchemar devient réalité…

2CV pour une égérie

Un bande dessinée d'Olivier Marin aux éitions Paquet,

AVRIL 1961. Suite à sa victoire lors de la coupe des Demoiselles, Margot est devenue l'égérie de Citroën. Elle court les salons automobile et présente notamment la toute nouvelle Ami 6. Le célèbre couturier Théophile Saint-Cardon engage un partenariat avec la marque et habille un modèle spécial de 2CV aux couleurs de sa nouvelle collection. Mais des attentats réguliers empêchent la présentation au public de la très attendue "2CV Margot" dont seuls 22 exemplaires seront produits... QUI EN EST RESPONSABLE ? POURQUOI ? Plus que jamais, Margot mène l'enquête !

2015 2CV pour une égérie

Les années DS

Ouvrage réalisé par l’Auto-Journal, Collection Vintage Mania aux Editions Solar,

La folle histoire d’un modèle mythique, sous forme de livre, sans les publicités, du Hors-Série que l’Auto-Journal avait publié en 2013 sur la DS.

Reprenant partiellement les bans d’essais, réalisés à l’époque par André Costa, Rédacteur en Chef de l’AJ, cet ouvrage est enrichi des essais routiers de Thierry Emptas, journaliste automobile, réalisés récemment avec les mêmes voitures aujourd’hui pièces de musée.

Dans l’ouvrage consacré à la DS, l’AJ ne dissimule pas l’espionnage industriel dont il s’est rendu coupable vis-à-vis du constructeur. Titrant dans son numéro du 15 octobre 1955 « l’Auto-Journal avait raison » pour ses révélations sur « la bombe Citroën. »

Est-ce l’éternel dilemme entre les anciens et les modernes ? Nous vous laissons le plaisir de juger vous-mêmes.

128 pages, 180 photos format 225X290

La croisie re noire

La Croisière Noire Sur les traces de l’Expédition Citroën Centre Afrique, réédition du 5 novembre 2013 Auteur Ariane Audouin Dubreuil, Editions Glénât, 176 pages, 210 photos, format 24 x 31 cm.

DS monumentale Auteur Thibaut Amant, pas de découverte nouvelle mais des photos artistiques d’Etienne Crebessegues agréable à découvrir. Editions ETAI collection « Prestige », un coffret 304 pages, 580 photos, 25 schémas, Format, paru le 16 septembre 2015, format 24 x 30 cm.

        

 

 

 

 

 

Ds monumentale

DS Toujours d'avant-garde

Edité par Automobiles Citroën pour les « 60 ans de la DS », le livre « DS, toujours d’avant-garde » offre une sélection d’archives photos, de dessins et de documents inédits qui retrace les moments clés de cette voiture aux symboles forts.

La Citroën DS de mon père (1968 - 1976)

Ecrit par Dominique Pagneux aux éditions ETAI - Réédition -

Présentée en octobre 1955 au 42e Salon de l'automobile de Paris, au Grand Palais, la DS va tenir sa place pendant plus de vingt ans dans la gamme du double chevron, apportant tellement de techniques nouvelles et de progrès qu'aujourd'hui encore certains de ses aspects demeurent révolutionnaires.

Après un premier ouvrage sur la période 1955-1967, ce deuxième livre, consacré à la deuxième génération de DS, de 1968 à 1976, présente les remaniements de la gamme : nouveau museau, phares directionnels, circuit électrique, DS 20 ; mais aussi son évolution, année par année, sa vie quotidienne, son palmarès en compétition, raids et rallyes.

Génie d'un concept inégalable, la DS connaîtra, aux quatre coins du monde, mille et une versions : break, cabriolet, ambulance, administrative ou carrosserie spéciale.

En fin d'ouvrage, une étude technique précise l'évolution chronologique et toutes les caractéristiques de chaque millésime.

Citroën DS in Miniature

Ecrit par Marc Hermans et Marten Boersma,

La bible pour les DS en miniatures, avec 4200 photos et 5000 DS produites dns le monde entier entre 1955 et 2015.

English texts.

This hardcover book of 464 full color pages presents other 4200 pictures with some 5000 references of Citroën DS model cars / miniatures produced during the past 60 years, in all scales

Le mystère de la Croisière jaune

Polar-voyageur de Pierre Mazet aux Editions Elytis,

Le Mystère de la croisière Jaune nous plonge en Asie, au temps des grandes épopées Citroën..

Après le succès de la croisière Noire lancée en 1924, Georges-Marie Haardt, l'un de ses artisans, songe rapidement à ouvrir la “Route de la soie” à la circulation automobile.

Le raid débute en 1931 et se double d'une expédition scientifique. De nombreux savants participent à cette formidable épopée, dont le prêtre jésuite Pierre Teilhard de Chardin, également géologue, paléontologue et philosophe.

Au-delà de la performance, l'idée de Haardt est de prolonger l'expédition en ouvrant une nouvelle voie en Indochine. Mais Haardt décède d'une pneumonie le 16 mars 1932 à Hong Kong.

La croisière Jaune se termine dans le triomphe et la tragédie.

C'est sous la forme d'un carnet de voyage tenu par Teilhard de Chardin, que Pierre Mazet revisite l'histoire de cette aventure.

Les Déesses de la route

2015 Les Déesses de la route

Quatrième édition de la bande dessinée - Tome 2 - d'Olivier Marin, d'Emilio Van der Zuden et de Métapat aux Editions Paquet,

Les enquêtes auto  de Margot.

Eté 1960. Entre bronzette et shopping romantique, Margot sillonne La Riviera française au bras de Louis, son fiancé. Au détour d’un virage, elle fait la rencontre inopinée de Michelle, pilote chevronnée de rallye ! De discussion en dîner, Margot devient pilote d’une DS de rallye pour le compte de Michelin. Il est vrai que Louis teste un nouveau pneu révolutionnaire, qui suscite bien des convoitises. La ténébreuse Penelope, pilote américaine assoiffée de victoires, n’entends pas laisser la belle journaliste lui voler la vedette...

Cette 4ème édition contient en bonus, comme l'édition originale, une page titrée "Les Chroniques auto de Margot - La DS automobile du futur", deux pages titrées "La DS vue par..." avec des dessins de Jean-Luc Delvaux, Callixte, Nicolaou, Dav, Guillaume Lopez, Thierry Dubois, Stoko, Thierry Martinet et Tony Sandoval, et une page d'illustrations d'Olivier Marin.

Date de dernière mise à jour : 22/05/2021