La bibliothèque Citroën 2001

Livres Citroën parus en 2001

La Traction - Le Guide 1934 - 1942

Ecrit par Jérôme Collignon aux Editions ETAI

A-t-on réellement mesuré l'importance de l'avènement de la Citroën Traction ?

Découvrez cette aventure humaine, accompagnée d'anecdotes et de photos inédites.

Est-ce le montage d'origine ? La liste complète, revue et corrigée, des modifications techniques sur 7, 11 et 22 - dont certaines inconnues - vous apportera la réponse.

Découvrez de nouvelles Traction dénichées dans toute la France et à l'étranger. Elles sont désormais des références en matière de conservation ou de restauration. Comment distinguer un modèle d'un autre ? Quels sont ses points forts et ses points faibles ?

Laissez-vous guider pour réaliser votre acquisition dans les meilleures conditions. Tous les " trucs " de conduite, qui font les vrais tractionnistes, ont été regroupés dans ce chapitre. Les opérations simples ou plus complexes à effectuer sur votre Traction pour prendre la route en toute sérénité.

Ce guide, complété de photographies couleurs présentant de nombreux modèles en parfait état, vous apportera également des conseils sur l'achat, la carte grise, les accessoires... et une étude complète des teintes et garnissages, une bibliographie, etc. Il a été réalisé avec la collaboration de la Revue Technique Automobile.

La Traction - Le Guide 1945 - 1957

Ecrit par Jérôme Collignon aux Editions ETAI

Historique Il y a 75 ans, naît une voiture unique et étonnante par ses nombreuses innovations techniques.

Après la 7 et la 11, la 15-Six connaît un grand succès. Elle est aussi la première voiture au monde à recevoir la suspension hydropneumatique.

Évolution : Les descriptions techniques et modifications sont regroupées par date. Une multitude de précisions et de détails permettent de reconnaître chaque modèle. Identification Caisse étroite, large, courte, longue : tous les modèles sont détaillés, des fiches techniques inédites regroupent les principales caractéristiques.

Conduite : Avant de prendre la route, découvrez le tableau de bord, faites connaissance avec les commandes, vérifiez les niveaux et la présence du lot de bord : Alors contact ! et bonne route au volant de votre Traction Avant.

Entretien : Faites l'entretien vous-même et sachez pallier à d'éventuels incidents techniques. Les réglages n'auront plus de secret pour vous ! Les recommandations des Notes Techniques du service des méthodes réparations CITROËN de l'époque sont ici incorporées.

Ce guide complété de nombreuses photographies en couleurs contient aussi des conseils précieux sur l'achat, la carte grise, les assurances, etc.

Un chapitre sur les accessoires vous permettra d'enjoliver votre voiture.

Ce guide a été réalisé avec la collaboration de la Revue Technique Automobile.

La Citroën 2CV Fourgonnette de mon père

De Fabien Sabatés pour ETAI

Rappelez vous ces voitures qui symbolisaient la réussite sociale, le bonheur, la famille et qui maintenant sont indissociables de nos souvenirs d'enfance. Sur toutes les routes, dans tous les villages, pour aller à la messe, pour partir en vacances, c'était la "voiture de mon père".

La 2CV Citroën

Un livre  de Dominique Pascal aux Editions Calmann Levy

Nous avons tous dans le coeur une 2 CV, Citroën bien sûr !

Papa, maman, tonton Georges, le curé du village, tous en possédaient une.

Née de cerveaux ingénieux des années 30 et 40, la 2 CV a rythmé la vie des Français pendant des décennies.

Ce livre est le témoin des grands et petits moments de cette voiture mythique dont l'idée de départ, toute simple, fut : quatre roues sous un parapluie"."

L'homme qui murmurait à l'oreille des 2 chevaux - Tome 2

Une bande dessinée  de  Achdé éditée chez Bamboo éditions dans lacollection "Les damnés de la route",

Attachez votre ceinture abdominale, allumez vos zygomatiques, et embrayez sur le rire. La bête noire de cet album qui décoiffe ?

Une caisse, une tire, une tôle, un bourrin, un char, une bête, une carriole, une charrette, un carrosse, une bagnole, une vache à lait, une voiture, bref : l’AU-TO-MO-BILE.

À bord de leur 2 CV adorée, la vie n’est pas une longue autoroute tranquille pour la famille Lerbag.

PS : Le contrôle technique de cet album est OK.

Le guide de la DS 19 1955-1966

Un livre  de Fabien Sabatès aux Editions ETAI,

Historique - Evolution - Identification - Conduite - Utilisation - Entretien

Fer de lance du savoir-faire de notre industrie, la DS 19 reste à tout jamais le fleuron de l'industrie automobile française. La DS a réalisé tous les objectifs de sécurité, de confort, de vitesse, de transport qui exprimaient les règles de base de la conception Citroën. Révéler les mille et un détails qui, mois par mois et année par année, différencient une DS d'une autre DS, tel est le but de ce petit précis à l'usage de ceux qui souhaitent restaurer leur voiture avec amour et dans le respect de l'origine. Pour comprendre la DS, modèle par modèle, connaître ses points faibles et ses points forts, identifier chaque version côté extérieur, intérieur et mécanique. Bref, devenir incollable...

Vous venez d'acheter une DS 19, mais vous n'êtes pas familier de cette voiture étonnante ? Vous êtes le client idéal de ce chapitre. Installez-vous confortablement à l'arrière de votre véhicule pour suivre nos instructions avant de prendre le volant. La DS n'étant pas une voiture comme les autres, loin s'en faut, son entretien lui est propre, très atypique.

Dans une série de petits paragraphes, vous découvrirez les coulisses de l'entretien courant d'une DS et les tours de main à effectuer vous-même. Ce guide complété de nombreuses photographies en couleurs contient aussi des conseils précieux sur l'achat, la carte grise, les assurances, etc. Un chapitre sur les accessoires vous permettra d'enjoliver votre voiture.

La GS de mon père

Un livre  de Dominique Pagneux aux éditions ETAI,

Conçue en moins de deux ans, la Citroën GS est un miracle ambulant. Mise en chantier au pied levé, terminée pendant les grèves de Mai 1968, et lancée dans l’urgence au printemps 1970, la GS sera celle qui épargnera la faillite à la marque aux chevrons. Concentré de technologie, de confort et d’efficacité, la GS va mener une carrière de quinze années avec son prolongement en GSA.

La carrière de la GS est ici passée au crible, sans oublier les projets inédits, la compétition ou son extraordinaire carrière internationale.

Populaires et pratiques, les GS et GSA vécurent une traversée du désert dont elles sortent aujourd’hui par la grande porte, celle de la reconnaissance des collectionneurs. Une révélation ?

La GS fut la Citroën la plus produite après la 2 CV…

La croisière jaune

Un livre  d'Ariane Audouin-Dubreuil aux Editions Glénat,

1931-1932 : LA CROISIÈRE JAUNE (Beyrouth-Pékin-Saïgon)

L'expédition Citroën Centre-Asie constitue l'une des aventures les plus exceptionnelles du XXe siècle. 42 hommes courageux, prêts à affronter tous les obstacles de la nature, tous les dangers, s'engagèrent délibérément dans une Asie centrale alors profondément troublée, sur un parcours de plus de 13 000 km entre Beyrouth, Pékin et Saïgon. Ils remontèrent ainsi l'antique route de la soie, en franchissant les hauts cols du Karakorum dans l'Himalaya.

La Croisière jaune fut érigée en mythe, elle méritait amplement cette auréole de gloire. Pour faire revivre dans sa réalité cette mission asiatique, il fallait remonter aux sources de son histoire, projet ambitieux qu'Ariane Audouin-Dubreuil s'est proposé de réaliser. Elle signe un texte émouvant qui relate tant l'aventure humaine et les exploits techniques, que les importants travaux archéologiques, artistiques, ethnographiques et géologiques réalisés par les membres de la mission tout au long de l'expédition.

L'ouvrage est agrémenté d'une iconographie très rare avec de nombreuses reproductions de plaques

François Lecot - 400.000 Km en Traction 1935-36

Troisième édition des souvenirs de François Lecot, présentés par Marcel-E. Grancher, repris par  Fabien Sabatès et Gilles Blanchet,

Pour décider d’effectuer 1100km par jour en 1935 pendant un an à l’âge de 59 ans, il fallait bénéficier d’une constitution particulièrement robuste. Ce challenge incroyable, réalisé principalement entre Paris et Monte-Carlo avec une 11CV Citroën, à une époque où n’existaient ni autoroutes ni voies rapides, ne pouvait susciter que doute et scepticisme. Ces 400.000kms furent cependant la dernière aventure dans laquelle se lança François Lecot, clôturant ainsi 11 années de raids et rallyes à travers l’Europe.

L’année précédente André Citroën lui avait confié un autocar Type 45 pour participer au Rallye de Monte-Carlo. Le Patron avait imaginé que des mannequins de grandes maisons parisiennes auraient avantageusement mis en valeur son matériel. François Lecot lui fit entendre raison et transporta à la place 11 mécaniciens et journalistes. Parti de Varsovie, il réussit à effectuer le rallye à la moyenne imposée aux voitures de tourisme.

Ce parcours sans faute incita André Citroën à lui confier le volant de sa dernière création, la Traction Avant, afin d’en tester la résistance.

La première épreuve fut le Sahara. « Quand nous sommes arrivés à Touggourt, les fonctionnaires nous ont tout de suite dit que nous ne pourrions pas circuler dans leur région.  « Eh bien ! Ai-je répondu, conduisez-nous dans les endroits les plus difficiles et nous verrons. » L’essai fut concluant et ces messieurs furent émerveillés. Nous reprîmes le chemin de Tunis en passant par les mêmes mauvaises pistes, de manière à bien nous rendre compte des possibilités de la voiture, ce fut extraordinaire ! »

Il s’en suivit un aller et retour à Moscou, qui fut la première liaison postale automobile avec l’URSS, également réalisée avec une 11CV Citroën.

L’éviction d’André Citroën du Quai de Javel par la famille Michelin attrista profondément François Lecot qui lui vouait une grande admiration. Aussi fut-il déçu lors de la préparation de son raid des 400.000kms de s’entendre dire qu’il serait dorénavant « considéré comme un simple client » par les nouveaux dirigeants.

Le départ fut donné le 22 juillet 1935 de la Place de la Concorde « à part quelques amis, il n’y avait personne.» François Lecot en fut attristé au point d’écrire « si le raid avait eu lieu en Allemagne ou en Italie, le Führer ou le Duce aurait été au courant de la tentative, l’aurait encouragée, et aurait vu tout le parti que l’on pouvait en tirer… »

Dans son livre souvenir François Lecot décrit la préparation de sa voiture dont certains aménagements surprennent « j’ai deux accélérateurs, un au pied droit et l’autre au pied gauche. Je me sers du gauche en cas de fatigue ou de crampe du pied droit. »

Profondément reconnaissant envers les personnes qui l’ont aidé, il ne manque pas de décrire le dévouement de l’agent Peugeot de Fréjus qui redressa l’essieu arrière de sa Traction en une heure après qu’un camion l’eut heurté.

François Lecot s’échappant de son itinéraire Paris Côte-d’Azur s’engagea au rallye de Monte-Carlo et choisit son départ de Valenca au Portugal. Son témoignage sur les conditions économiques de l’époque sont éloquentes « les femmes portent tout sur la tête…et même une qui venait de la ville avec un superbe cercueil sur la tête. C’était la bière destinée à son mari qui venait de décéder. »

L’auteur nous révèle également une petite anecdote qui lui est arrivée à Berlin alors qu’il faisait la tournée des capitales européennes. Après s’être ravitaillé en essence, le responsable d’une station-service lui fit laver la voiture « pour que l’on voit mieux les cocardes tricolores. »

Sur son parcours François Lecot décida après Tournus de faire une boucle par Uchizy, dérangeant une garde barrière à l’aller comme au retour. Le troisième jour, la brave femme sort de sa maison et les mains sur les hanches se plante devant la Traction et lance à l’adresse de son conducteur « elle va durer longtemps cette comédie ?»

Commencée dans l’indifférence, cette aventure incroyable s’acheva le 26 juillet 1936 après 400.134 kms parcourus. Salué unanimement par l’ensemble de la presse, l’exploit de François Lecot ne sera jamais égalé. Modestement, ce conducteur infatigable attribuera son succès à la qualité de sa Traction et écrira en guise de conclusion « j’espère qu’avant peu, le Quai de Javel s’appellera le « Quai André Citroën » et ce sera justice. » Ce vœu se réalisera 22 ans plus tard le 9 octobre 1958.

En février 1998 Fabien Sabatés et Gilles Blanchet s’associèrent pour présenter une réédition du livre de François Lecot de 1937. Publié par la SPE (Société de Production Editoriale) dans la collection (très modestement) baptisée « Sabatés Collection Citroën. » L’ouvrage est enrichi d’une importante iconographie ainsi que de plusieurs articles des journaux de l’époque. Il s’achève par les souvenirs de Bernard Citroën fils du Patron, qui souligne que son père décéda 19 jours avant que François Lecot n’entreprenne « cette grande folie. »

Thierry Dubois, passionné par la Nationale 7 depuis son plus jeune âge, refit le trajet du Raid Lecot en 2004 avec une 11AL, fidèle réplique de la voiture de 1935. Son ouvrage publié en 2006 aux Editions Drivers dans la collection « Mémoire de la Route » nous restitue l’ambiance de cette voie qui nous conduit sur la Côte d’Azur.

Thierry Dubois nous offre un habile panachage des photos d’époque avec celles qu’il a prises en 2004 agrémentées de ses dessins « aussi ludiques et insouciants d’apparence, qu’ils sont précis et infaillibles en réalité »

Lu pour vous par Etienne Christian, Club Citroën France

Date de dernière mise à jour : 29/11/2020