1996 activa tct 3

1994 - 2001 Citroën Xantia Activa

Le 01/01/1994 0

Dans Citroën à collectionner

La Citroën Xantia Activa est présentée en septembre 1994 au Salon de Paris. C'est l'aboutissement de toutes les qualités et les possibilités de l'hydraulique assisté de l'électronique. La Xantia Activa est la première voiture au monde à virer à plat grâce à son système SC-CAR de contrôle actif antiroulis. Elle dispose d'équipements supplémentaires par rapport à la Xantia 16V : airbag conducteur, réglages de la largeur des dossiers de sièges avant.

 

 

1994 Schéma SC CAR Citroën Xantia

La Citroën Xantia ACTIVA  met en avant la technologie Hydractive II, un système de suspension piloté électroniquement qui diminue le roulis et améliore la tenue de route, sans compromis sur le confort. La version ACTIVA, lancée en 1994, est équipée du nouveau système anti-roulis SC-CAR permettant de virer à plat. Un système très performant alliant le confort de l’hydraulique à la rapidité de réaction de l’électronique. Grâce à cette suspension, les Citroën ACTIVA négocient sans difficulté le test d’évitement – dit test de l’élan – à la vitesse de 70 km/h.
La Xantia Activa V6 sera même une référence à l’époque, devant des modèles sportifs, en atteignant la vitesse de 85 km/h au test de l’élan ! C’est ce modèle prestigieux qui est en exposition permanente au Conservatoire Citroën.

Histoire de la suspension hydraulique Citroën

Apparue en 1954 sur les roues arrière de la Traction Avant 15-6 H, puis popularisée sur la DS, la suspension hydropneumatique a assuré la suprématie de Citroën en tenue de route et en confort. Avec ce système, les ressorts mécaniques traditionnels laissent place à un liquide incompressible qui assure la liaison entre les organes mécaniques de suspension en mouvement et a un gaz qui constitue l'élément ressort. La suspension hydropneumatique permet ainsi d’obtenir une grande flexibilité et une hauteur constante quelle que soit la charge. Cette innovation a fait le succès de générations de Citroën : les DS, GS, SM, CX et BX, jusqu’en 1989, date de lancement de la XM sur laquelle est apparue l'Hydractive, première suspension hydropneumatique intelligente équipant une voiture de série. Avec la sortie de la Xantia en 1993, est venu ensuite le temps de l'Hydractive 2, une suspension hydro électronique encore améliorée par Citroën qui l'a dotée d'un système de contrôle actif de roulis. Jusqu’aux avantages de l'Hydractive 3, une suspension auto-adaptative proposée dès 2001 sur C5, qui permet une variation automatique de la hauteur du véhicule selon l'état de la route et les conditions de la conduite. Une logique optimisée sur C6 pour laquelle Citroën a procédé en 2005 à l'association entre des trains de roulement sophistiqués et une suspension active à flexibilité et à amortissement pilotés.

Xantia et le test de l'élan

Grâce à une suspension qui parvient à concilier confort et de tenue de route, les modèles Citroën négocient sans difficulté le test d’évitement – dit test de l’élan – à la vitesse de 70 km/h. La Citroën Xantia bénéficie de la suspension hydractive II à gestion électronique. Un système très performant alliant le confort de l’hydraulique à la rapidité de réaction de l’électronique.
Les performances de la Xantia V6 seraient aujourd'hui dépassées avec la Xantia Activa 2.0 litres TCT plus légère et équipée de  jantes 17' de C5... comme celle illustrée ci-dessus...

La Citroën DS à suspension active

L’histoire de la suspension active débute avec Pierre Magès qui met au point une DS en 1961.

Paul Magès testait le dispositif d'antiroulis asservi sur la DS à La Ferté-Vidame.
Son système entièrement hydraulique lui permettait de « virer à plat ».
 
A découvrir dans le livre de Roger Brioult « CITROËN L’histoire et les secrets de son Bureau de d’Etudes de 1917 à 1986 »

1961 DS Suspension active Paul Magès

1988 Citroën Activa 2

1988 Concept Citroën Activa 2

Le concept-car CITROËN ACTIVA 2 1988

Cette suspension active est concrétisée sur le concept-car CITROËN Activa. Il est réalisé chez « D3 Maquettes et Prototypes », entreprise de M. Bernard Pen à Courbevoie (92) et présenté au mondial de l'automobile de Paris du 29 septembre au 9 octobre 1988.
Ce prototype de recherche Activa II associe l'hydraulique haute pression Citroën avec l'électronique embarquée. Le mariage de l’électronique et de l’hydraulique permet de gérer l’ensemble des fonctions assistées telles que la suspension, la direction et le freinage.
En 1987, bien avant sa commercialisation, un journaliste de L'Auto-Journal, un peu provocateur, Gilles Gurérithault parle de la suspension active de la V80 en essais, la future Citroën XM. Une suspension inédite inspirée de la suspension active des Lotus de Formule 1. La suspension active Citroën est discrètement essayée par des gros rouleurs sur des CX en septembre 1987.
Jean-François Daurore, reprendra le sujet dans le n° 586 de 1988.

Mulet XM sur base CX

La Citroën XM Hydractive 1989

La 1ère Citroën XM hydractive apparait en 1989. Ce système permet d'obtenir deux modes de suspension dans le même véhicule : La rigidité des sportives et le confort des berlines. C’est la première fois au monde qu’un véhicule de série, adopte une suspension associant l’intelligence de l’électronique à la force et la souplesse de l’hydraulique : la suspension Hydractive.

Les Citroën AMI 6 et OLI à Rétromobile 2023

2023 Les Citroën AMI 6 et OLI à Rétromobile

Le 02/01/2023

Sous le signe de l’audace et de la légèreté
Citroën et les clubs de L’Amicale Citroën & DS France vous ont accueillis sur son stand pour un parcours où l’audace stylistique, technique et la légèreté furent le fil conducteur, à l’image de l’AMI 6 du CLUB CITROËN FRANCE et du concept car oli exposé pour la première fois au public français.
En 1961, l’AMI 6 est présentée comme le kilomètre confort le moins cher du monde ! Avec des solutions simples elle fait progresser l’automobile.
En 2023, en pleine révolution de la mobilité électrique, Citroën revient aux sources ! Oli est présenté comme la feuille de route pour une mobilité électrique, optimiste et fonctionnelle…
Rétromobile fut l’occasion pour le CLUB CITROËN FRANCE de vous exposer une AMI 6 blanc Carrare à la sellerie rouge qui fait écho à oli par son cahier des charges : Esthétique fonctionnelle, habitacle spacieux et confortable, mécanique simple et une masse contenue.
Ainsi nous dressons ce parallèle, à plus de 60 ans d’écart entre l’AMI et oli. Souhaitons que la descendance d’oli soit produite à plus d’un million de véhicules comme le fut l’AMI 6.

2009 – 2013 Citroën C3 1.6 16v VTi Exclusive

2009 – 2013 Citroen C3 1.6 16v VTi Exclusive

Le 01/01/2009

Originale, confortable et agréable à conduire, cette deuxième génération est une C3 à collectionner. Sa présentation et sa fiabilité ont progressé par rapport à la première génération.

2005 - 2021 Les C1 Séries spéciales

2005 - 2022 La Citroën C1

Le 09/02/2005

Petite jeune à collectionner !

Les premières Citroën C1 seront des youngtimers en 2021 !
La C1 vue côté des séries spéciales…

2005 - 2012 La Citroën C6

Le 07/01/2005

Majestueuse, élégante, raffinée, affinée par ses vitres latérales sans cadre, avec son standing et  sa technologie d’avant-garde, la C6 nous offre cette ligne et volume intemporels de grande classique.

La C3 Pluriel, le cabriolet Citroën à collectionner

2003 - 2010 La Citroën C3 Pluriel

Le 06/01/2003

Partir, c’est toujours rêver. Le rêve d’un ailleurs idéal, où tout deviendrait possible, comme par magie, loin, très loin du quotidien.

Citroën C3 Pluriel est née de ce rêve. Un  rêve d’homme libre, sans limites, sans contraintes, libre de suivre le fil de son imagination, libre de vivre aux couleurs de ses émotions.

De la Citroën C3

1999 - 2023 - De C3 « Lumière » à la Citroën ëC3

Le 01/01/1999

Avec la 4ème génération de la C3 présentée le 23 octobre 2023, au style minimaliste et économique du concept-car OLI de 2021, Citroën tient sa promesse, proposer "La" voiture électrique française populaire, la ëC3.

Cette famille a débuté avec la « C3 Lumière » concept-car qui fut présentée au Mondial de Paris 1998.  Son style sympathique, frais, rond, rappelait le profil de la 2CV. Commercialisée en avril 2002 son objectif de voiture populaire s'est confirmé avec plus de 5 millions de modèles vendus en 20 ans sur la planète, en trois générations. Quels seront les modèles retenus par les collectionneurs ? Les plus sympathiques, les plus fiables, les plus faciles à diagnostiquer et à entretenir en 2050 !

D'ici là, bienvenue à la ëC3.

La Citroën Xantia ACTIVA

1994 - 2001 Citroën Xantia Activa

Le 01/01/1994

La Citroën Xantia Activa est présentée en septembre 1994 au Salon de Paris. C'est l'aboutissement de toutes les qualités et les possibilités de l'hydraulique assisté de l'électronique. La Xantia Activa est la première voiture au monde à virer à plat grâce à son système SC-CAR de contrôle actif antiroulis. Elle dispose d'équipements supplémentaires par rapport à la Xantia 16V : airbag conducteur, réglages de la largeur des dossiers de sièges avant.

 

 

1993 - 2001 La Citroën Xantia

1993 - 2001 La Citroën Xantia

Le 01/01/1993

Dessinée par Bertone, en « deux volumes et demi » avec quatre portes et hayon, elle est finalisée par Daniel Abramson au centre de style Citroën . Dynamique, fluide et robuste, cette berline reprend certaines lignes de l'XM, et impose une nouvelle silhouette dans la gamme Citroën. Grâce à son style unique, la Xantia sera élue plus belle voiture de l’année en 1993, année de son lancement.

1990 - 2000 Les Newtimers Citroën

Le 06/01/1990

Elles n'ont pas 30 ans, ne sont pas considérées comme de "Collection" mais nous intéressent par leur originalité, leur sportivité ou leur rareté, ce sont les newtimers.

Voici quelques newtimers Citroën : AX Sport - AX GTi - Saxo VTS et VTR - ZX Volcane 2 litres - ZX 16V "167" - Xsara VTS et VTR - Xantia Activa - C1 Chrono - C1 by Loeb - C2 by Loeb - C2 VTS et VTR - C3 VTi - C3 Pluriel - C4 by Loeb - C5 Tourer Exclusive Hydractive - C6 - DS3 - DS4 - DS5... Ils basculent dans la cétégorie Youngtimers dès leurs vingt ans.

1980 - 1990 La 2CV Charleston

1980 - 1990 La Citroën 2CV Charleston

Le 08/01/1980

Née dans les années vingt à Charleston, en Caroline du Sud, cette danse américaine fut très à la mode vers 1925. Elle inspira les couturiers et la mode féminine lui emprunta sa gaité, son charme et sa légèreté...
Après le succès des 2CV de couleurs vives en 1975 et celui de la série spéciale « Spot » en 1976, le service marketing Citroën demande en 1981 une nouvelle série spéciale pour relancer la production de la 2 CV.
C’est ainsi que le minimum automobile dessiné par Flaminio Bertoni et Jean Muratet est devenue séduction, grâce à la géniale inspiration Art Déco de Serge Gevin.
Styliste, il est aussi l'auteur de la « Dolly ». Il a su donner l'idée de « Deuche Folle » à l’image rétro et gentiment snob à la 2 CV.
Son dessin synthétise les courbes naturelles de son profil et celles harmonieuses des voitures de prestige bicolores des années 30.
Monsieur Jouvin a exploité avec talent ce style qui se prête si bien à la 2 Cv.

 

 

Les Citroën LN et LNA à collectionner

1976 - 1986 Les Citroën LN et LNA

Le 01/01/1976

En 1974, Peugeot commercialise la 104 coupé, Citroën vend les petites Autobianchi A112 du groupe FIAT. Mais cette année-là, Peugeot initialise l’achat de Citroën.
Alors, la Citroën LN prit pour objectif de combiner les atouts des deux marques : Sa coque, similaire à celle de la 104 construite chez Chausson dont la LN permet de rentabiliser les outillages et son petit moteur 602 cm3.

Vous m'avez revue à Rétromobile du 31 janvier au 4 février 2024 sur le stand du CLUB CITROËN FRANCE Hall 3 F082.

1974 - 1991 La Citroën CX

1974 - 1991 La Citroën CX

Le 07/02/1974

La Citroën CX est la digne héritière de la Traction et de la DS.
Sa descendance est assurée par l’XM, la C6 et la C5X…

Les CX n’ont cessé d’évoluer de 1974 à 1988 pour la berline.

Sa carrière s'est poursuivie jusqu'en 1991 pour le break Evasion fabriqué chez Heuliez.

Aujourd'hui, elles sont devenues des Citroën à collectionner.

 

 

La Citroën GS Birotor

La Citroën GS Birotor 1974 - 75

Le 07/01/1974

En 1964, Citroën compte appliquer au moteur, la révolution qu’il a réalisée pour la traction avant, et pour la suspension oléopneumatique, le rotatif ! Ainsi après 10 ans d'études et d'essais sur les M35 et les prototypes GZ, nait la GS Birotor.

La GS Birotor : une GS embourgeoisée, vitaminée, virilisée avec des pneus de 165/80/14, des ailes élargies et son moteur birotors type Wankel.

Mais le choc pétrolier et la frugalité du moteur rotatif la vouent à l'échec. La GS Birotor qualifiée de "Collection" en 1977 dès son retrait de la circulation par Citroën est rare et réservée aux collectionneurs techniciens.

 

 

La Citroën AMI Super

1973 - 1976 Citroën AMI Super

Le 05/01/1973

Mettre le moteur 1015 cm3 de la GS, désormais proposée en 1220 cm3, sur notre AMI 8 populaire, permettait à Citroën de proposer une large gamme de voitures familiales et d’offrir le meilleur compromis entre prix et performances. Telle était la définition produit de l’Ami Super présentée en 1973. Cependant, trop proche en prix mais tellement éloignée techniquement  de la GS, la carrière de l’Ami Super fut courte.

Ses qualités et le peu de modèles produits en font une voiture de collection, nerveuse, souple et agréable à conduire.

 

 

1970 - 1980 La Citroën GS

1970 - 1980 Citroën GS

Le 07/01/1970

Véhicule de grande diffusion, la GS se situe dans la gamme Citroën entre l’Ami 8 et la DS Spécial, sur un segment de marché particulièrement prisé de la clientèle. Dotée de caractéristiques techniques supérieures à celles de I‘Ami 8 et d’un pouvoir de séduction incontestable, elle sut concilier des impératifs contradictoires et s’imposer comme une voiture familiale et sportive, pratique mais racée, à l’aise en ville comme sur route. Véhicule de grande diffusion, la GS se situe dans la gamme Citroën entre l’Ami 8 et la DS Spécial, sur un segment de marché particulièrement prisé de la clientèle. Dotée de caractéristiques techniques supérieures à celles de I‘Ami 8 et d’un pouvoir de séduction incontestable, elle sut concilier des impératifs contradictoires et s’imposer comme une voiture familiale et sportive, pratique mais racée, à l’aise en ville comme sur route.

1968 - 1987 La Citroën Méhari

Le 02/01/1968

Héritière de la baby-brousse de 1962 fabriquée en Côte-d’Ivoire dans les forges et ateliers de l'Ebrié à Abidjan, la Méhari est lancée le 11 mai 1968 sur le golf de Deauville en plein événements de Mai 68.
La Méhari évoque l'insouciance et les balades estivales en bord de mer. C’est un original pick-up à 4 places, véhicule tous chemins tous usages. Il est équipé du moteur 602 cm3 de 28,5 ch SAE à 5400 tr/mn, 3CV fiscaux, et atteint 105 Km/h. Sa carrosserie en ABS teinté dans la masse et emboutie à chaud offre une bonne tenue à la corrosion et aux petits chocs.

1967 Camions Citroën 350 à 800

1967 Camions Citroën 350 à 800

Le 02/01/1967

En 1967, Citroën offre une gamme complète de 2,5 t. à 11 t. de charge utile, les 350, 370, 450, 600, 700 et 800.

Différents empattements, moteurs, boites de vitesses et couples sont proposés dans chaque tonnage. Ceci permet un choix précis pour chaque besoin.

Certains avantages techniques qu'ils sont seuls à posséder confèrent à ces camions une tenue de route remarquable mais, plus encore, c'est leur très grande robustesse qui est leur première qualité.

Très confortables, conçus en fonction de l'intensité du trafic, les camions Citroën autorisent une rotation plus rapide, donc un haut rendement.

1961 La Citroën AMI 6

1961 - 1969 La Citroën AMI 6

Le 02/02/1961

La voiture «kilomètre / confort» la moins chère du monde ››
Elle fût présentée à la Presse le 24 avril 1961 à la base aérienne  de Villacoublay : la voiture «kilomètre / confort» la moins chère du monde ››.
Au son de "Je me voyais déjà..." de Charles Aznavor.
Les chevrons sur le capot du modèle pré série 1961 étaient déjà abandonnés sur les voitures de la présentation. Les faces avant comportaient deux baguettes parallèles de clignotants monobloc qui traversaient la calandre. Du fait de leur fragilité, elles furent raccourcies et remplacées sur la voiture de série par un pare-chocs complémentaire en tube chromé que nous connaissons bien.

1955—1975 Les Citroën DS

1955 - 1975 La Citroën DS

Le 01/01/1955

Le 6 octobre 1955, à Paris, la DS 19 faisait son apparition au Salon de l’Automobile.

La Citroën DS est révolutionnaire, non seulement par sa ligne aérodynamique mais aussi par sa suspension hydraulique et les techniques nouvelles employées.

Elle était digne de succéder à la Traction, 20 ans de carrière l'une comme l'autre... Son succès fut considérable.

Elle coutait 930.000 F en 1955, et fut produite durant presque vingt ans : la dernière DS sortit de chaine le 24 avril 1975.

1954 Citroën Gamme Utilitaire

1954 Citroën Gamme Utilitaire

Le 02/01/1954

Du petit utilitaire Type H au poids lourd T45, en passant par le U23 lancé en 1935, qui mène sa carrière en parallèle à celle de la Traction. Le U23 a été redessiné en 1953 façon camion américain.  Il vivra ainsi jusqu'en 1967  avant son remplacement par le "Belphegor".

1949 - La Citroën 2CV

1948 - 1990 La Citroën 2CV

Le 02/01/1948

A l’ouverture du Salon de Paris 1948, quand Pierre Boulanger dévoile lentement la 2 CV devant le Président de Ia République, Vincent Auriol, elle stupéfie par son aspect insolite, l’astuce de ses aménagements, son caractère économique, ses possibilités d’utilisation multiples. Son moteur deux cylindres à plat refroidi par air est d’une conception originale.
La 2CV, un Art de Vivre

Elle exprime une nouvelle philosophie du transport individuel. La presse est perplexe. Le public aussi. Pas longtemps : en 1950, l’afflux des commandes fait grimper le délai de livraison jusqu’à six ans.

1938 La Citroën Traction 15 Six

1938 Evolutions des Traction 15-6 cylindres

Le 02/01/1938

Naissance de la Citroën Traction 15 Six

Au salon de 1934, était exposé sur le stand Citroën le prototype d`une traction avant de sport, de couleur rouge, qui portait l’inscription : «La 22 -Citroën 8 cylindres traction avant Cabriolet»

Cette huit cylindres en V, à roues avant motrices, annoncée comme la voiture de série la plus sûre et la plus rapide du monde, devait rester à l`état de prototype.

D`un alésage de 78 mm et d`une course de 100 mm (identiques au moteur de la 11 CV), le moteur 8 cylindres en V de la 22 avait une cylindrée de 3822 cm3. Sa puissance réelle était annoncée pour 100 ch et sa vitesse de pointe pour 140 km/h.

Les carrosseries prévues pour la 22 étaient celles de la 11, c`est à dire berline, familiale, cabriolet, faux-cabriolet, coupé de ville et coupé long.

Elles se distinguaient de la quatre cylindres par une finition intérieure plus soignée et surtout par une présentation extérieure différente : capot plus long, avec un seul volet de chaque côté, pare-chocs doubles, baguette le long des portes, au-dessus de la moulure de ceinture, phares encastrés dont le carénage englobait les avertisseurs. monogramme 8 sur la calandre.

Le salon terminé, la 22 disparut dans l’oubli, laissant peu de traces de sa courte apparition. Mais au moment où des constructeurs tels que Ford (moteur 8 cylindres en V) et Renault (moteur 6 cylindres en ligne) connaissaient en France un certain succès, Citroën ressentait le besoin, pour sa clientèle d’un modèle plus puissant que la 11.

 

 

1936 Catalogue d'accessoires pour Citroën

1936 Catalogue accessoires CITROËN

Le 02/01/1936

Catalogue d'accessoires pour toutes les Citroën d'avant 1936 : Traction, utilitaires Type 32 et 45, équipements d'hiver, outillage, peinture et produits...

1934 La Traction 7S Roadster

1934 La Citroën Traction 7S Roadster

Le 01/02/1934

Un mois après la « 7 ». Citroën lança la « 7 S » qui en était la version de hautes performances el qui allait prendre au Salon de 1934 sa désignation définitive de « 11 Légère ».  Contrairement à Ia « 7 A ». Livrée seulement sous forme de berline, la « 7 S » fut présentée également en cabriolet et en faux-cabriolet tôlé. A 2 places intérieures et 2 places dans le spider.

1934 La Traction 7A Berline

1934 La Citroën Traction 7

Le 01/01/1934

La « 7 A» fut le premier modèle d’une lignée qui devait se prolonger jusqu’en 1957. Son succès ne se démentit en effet jamais, en dépit des critiques qui saluèrent sa sortie, le 19 avril 1934. La première traction avant Citroën fut présentée aux concessionnaires de la marque le 21 mars et le premier client en prit livraison le 7 mai. C’était vraiment une voiture révo1utionnaire réunissant en un ensemble cohérent une considérable somme d’innovations. Sa carrosserie et son moteur resteront des chefs-d’0euvre de conception et ont été une source d’inspiration pour de nombreux constructeurs.

Citroën Xantia Activa hydractive

Ajouter un commentaire

Anti-spam